Centre scolaire Samuel-de-Champlain

506-658-4613
MENU

Pour la rentrée scolaire, le Centre scolaire Samuel-de-Champlain compte sur deux nouveaux gestionnaires. Après avoir enseigné durant de nombreuses années, Eric Levesque et Mélissa Beaupré-Perron sont maintenant directeurs de leur école.

Le Centre scolaire Samuel-de-Champlain est fondé sur la formation d’une structure scolaire séparée en trois secteurs. Le premier secteur part de la maternelle à la 5e année; le second inclue les élèves de la 6e à la 8e année, le troisième et dernier secteur prend en compte ceux de la 9e à la 12e année est dirigé par Annie Soucy depuis huit ans.

Il y a quelque temps seulement que deux de ces trois secteurs administrés par différents directeurs ont subi un changement. C’est notamment le cas du premier secteur, aujourd’hui conduit par Mélissa Beaupré-Perron et du deuxième dirigé par Eric Levesque.

Madame Beaupré-Perron a commencé récemment à occuper son poste de directrice adjointe après le départ à la retraite de France Maillet. Cependant, il faut noter que c’est depuis environ 10 ans qu’elle est dans l’environnement scolaire comme enseignante-ressource et enseignante des compétences essentielles au marché du travail. Le poste de directrice adjointe qu’elle occupe aujourd’hui lui permet d’encadrer les élèves de la maternelle à la 5e année en leur fournissant un service adéquat comme le transport par exemple.

Tout comme son adjointe, Eric Levesque a eu un parcours d’enseignant d’environ 10 ans dans le milieu scolaire avant d’accéder au poste de directeur en remplacement de Lise Drisdelle-Cormier. Celui-ci se démarque dans son cheminement pour avoir été très impliqué dans tous les comités de l’école et aussi pour avoir emmené un volet entrepreneurial qu’il souhaite élargir à tous les niveaux scolaires.

Miser sur la collaboration

L’objectif à long terme pour le nouveau directeur est d’organiser l’apprentissage de façon décentralisée, afin que les méthodes pédagogiques utilisées dans les classes connaissent une innovation. Plus de détails seront connus dans un an, mais pour l’instant, chose certaine est que cette innovation qui doit voir le jour fera place à une insertion de la communauté dans l’école, et de l’école dans la communauté. Les priorités pour Eric Levesque sont de donner une bonne expérience aux élèves en leur permettant d’avoir accès aux enseignants et aux ressources dont ils ont besoin, peu importe où ils se trouvent dans l’établissement. Aussi, il cherche à connaître les forces de chaque membre de son équipe pour les mettre en valeur et rendre Samuel-de-Champlain meilleur.

‘‘La collaboration’’ est le thème choisi pour l’année 2022 et la nouvelle équipe de directeurs compte bien construire son environnement autour de cette idée. Pour preuve, on pourrait énoncer sa coopération avec l’ARCf par exemple.

La vision de Monsieur Levesque va encore plus loin quand il précise: «J’aimerais vraiment accroître cette collaboration à la ville de Saint-Jean et au Maire de Saint-Jean. J’aimerais qu’on sorte de Millidgeville pour aller ailleurs pour démontrer que les francophones là, on est pas juste dans un bâtiment, on est vraiment dans la région de Saint-Jean puis qu’on est ici pour rester.»

L’école, une deuxième famille

Quand vient le tour d’Annie Soucy d’entamer son propos, pour avoir vu plusieurs générations d’élèves et côtoyé de nombreux professeurs au fil des années, elle affirme non seulement que ses objectifs ont toujours été les mêmes depuis son accession au poste de directrice adjointe, et que ceux-ci sont demeurés d’aider les gens et faire une différence. Pour elle, travailler avec les enseignants et les élèves est la place à laquelle on peut faire la plus grande différence dans la vie.

Elle ajoute que ce qui change au fil des années, c’est la façon d’enseigner et la façon de voir les choses en précisant toutefois que, la collaboration entre les trois directeurs vise sans aucun doute le bien-être de la communauté entre autres le bien être des élèves et des professeurs.

En espérant que les parents d’élèves parcourent cet article, la directrice de la 9e à la 12année s’est évertuée à préciser qu’elle aimerait faire savoir que: «à l’école, il y a le sens de famille, c’est ce qui fait la beauté de la maternelle à 12e année».

Qui dit nouvelle équipe, dit nouveaux défis et nouvelles expériences. De ce fait, cette récente équipe de trois directeurs aura besoin de courage et certainement du soutien de la communauté.



Omram Kouamé

Pour le Saint-Jeannois

Originalement publié le 22 septembre 2022
https://saintjeannois.ca/de-nouveaux-directeurs-au-centre-scolaire-samuel-de-champlain/
Test update