Centre scolaire Samuel-de-Champlain

506-658-4613
MENU

Une consultation publique est lancée


Chers parents, tutrices et tuteurs,

Afin de revoir les grandes orientations et priorités du District scolaire francophone Sud, nous entreprenons une consultation publique qui se déroulera au cours des mois de février et mars 2021. Le fruit de la consultation servira à l’élaboration du Cadre stratégique 2021-2026 du DSFS, dont la publication est prévue avant la fin de l’année scolaire. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’initiative « J’ai une voix pour changer le monde », lancée l’an dernier.

Alors que la pandémie a freiné plusieurs projets, elle a aussi forcé de nombreux changements dans les pratiques et des remises en question importantes sur la livraison des services éducatifs dès la naissance. Nous considérons qu’il s’agit d’un temps opportun pour faire une consultation en vue de notre prochain cadre stratégique.

Pandémie oblige, la consultation se fera en ligne. Les thèmes abordés découlent de la Politique des finalités du district, soit la réussite éducative, la construction identitaire acadienne et francophone et la santé et le mieux-être. Il est aussi possible d’exprimer votre point de vue sur d’autres enjeux que vous considérez importants.

Vous êtes donc invités à visionner cette vidéo de mise en contexte et à remplir le questionnaire en ligne accessible ici (ouvert jusqu’au 19 mars 2021).

Les élèves, le personnel scolaire et préscolaire, de même qu'une douzaine d’organismes et établissements d’enseignement postsecondaire seront également consultés. Il est question des enjeux qui touchent le domaine de l’éducation, particulièrement au District scolaire francophone Sud, mais aussi des priorités, des objectifs et des moyens pour mieux accompagner les élèves dans leur cheminement de vie et de carrière.

Je vous encourage fortement à remplir le questionnaire. Sachez que vous avez une voix pour changer le monde ; c’est une belle occasion de la faire entendre.

Merci de votre précieuse collaboration !

Tyson Rodgers, élève de 8e année du Centre scolaire Samuel-de-Champlain, a toujours rêvé de voler. Il fabrique des avions miniatures depuis quelques années et si tout va bien, ce printemps, l’une de ses créations s’envolera pour l’espace!

Tyson Rodgers s’intéresse aux avions depuis son tout jeune âge. S’il a commencé par le dessin et les avions en papier, il en fabrique maintenant en carton, en styromousse et en carton mousse. « Au total, il a fabriqué plus d’une douzaine d’avions de différentes tailles et de différentes époques », nous a confié Lisa, sa mère.
 

C’est en regardant sa chaîne YouTube préférée qu’il est tombé sur la Blatently Honest Foundation, qui permet aux enfants du monde entier « d’atteindre la lune ». « J’ai trouvé ça cool qu’un de mes avions irait dans l’espace avant moi! » explique l’élève. L’élève, qui rêve d’être ingénieur aéronautique et pilote, verra son Concorde s’envoler à bord du vol Aurora, dont le départ est prévu de Spaceport America, au Nouveau-Mexique, plus tard ce printemps.

« La photo de son Concorde sera intégrée à une carte SD qui sera placée dans une capsule Aurora, qui ira dans l’espace passer quelques instants en gravité nulle pour ensuite revenir sur Terre » explique sa mère.

Tyson planche déjà sur son prochain modèle, un Avro Arrow, le célèbre intercepteur canadien dont il n'existe plus aucun exemplaire dans le monde.

Qui sait, peut-être qu’un jour, ce sera lui qui lancera des avions ou des capsules dans l’espace pour d’autres enfants. Avec sa devise « d’essayer toujours, de choisir quelque chose que tu aimes dans la vie », il ne faudrait pas s’en étonner!

The Blatently Honest Foundation est une initiative de Makaila Nichols, autrice de Blatantly Honest: Normal Teen, Abnormal Life, un ouvrage sur l’intimidation. L’objectif de sa fondation est de donner aux enfants du monde entier et à leur famille la chance de toucher aux étoiles et d’atteindre la lune. « La lune, comme mettre fin à l’intimidation, a toujours semblé être hors d’atteinte. Je veux montrer aux jeunes qu’il n’y a pas de limites aux rêves et qu’une fois sur la lune, personne ne peut les regarder de haut » d’expliquer Mme Nichols sur son site Internet.

Chaque année, la Journée internationale de la femme (JIF) est célébrée le 8 mars ! C’est un jour important de célébration, à l’échelle mondiale, qui souligne les progrès réalisés sur les plans économique, politique et social par les femmes d’hier et d’aujourd’hui.

Afin de mettre en valeur les réalisations de femmes du Nouveau-Brunswick, la Direction de l’égalité des femmes décernera, pour la première fois, les prix VIVE !

Les élèves du Nouveau-Brunswick sont donc invités à soumettre une vidéo, une affiche ou une histoire sur une femme qui les inspire ou une femme qui a eu une influence dans leur vie, dans leur collectivité ou dans le cadre scolaire.

Le comité organisateur souhaite recevoir des contributions d’élèves de tous les niveaux scolaires, de toutes les écoles et de toutes les régions de la province. L’école qui comptera le plus grand nombre de participantes ou de participants recevra le certificat « École de l’année » de la JIF 2021 ! Les cinq meilleures contributions d’élèves seront exposées le 8 mars 2021, à l’occasion de la JIF, et figureront dans la revue de l’organisme qui sera publiée à l’échelle provinciale.

Les détails entourant le concours, dont les lignes directrices pour y participer, se trouvent sur le site Web du Gouvernement du Nouveau-Brunswick à cette adresse
(https://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/femmes/JIF/IWD-eleves.html)


Document téléchargeable contenant les lignes directrices. (Lignes directrices du concours)


Faites vite !  La date limite est le 19 février 2021.

Source :

Direction de l’égalité des femmes www.gnb.ca/femmes

506-453-8126

Un moment de gratitude envers tous les acteurs du milieu de l’éducation



Chers parents, tutrices et tuteurs,

Alors que la Semaine d’appréciation de l’éducation débute, « gratitude » est le premier mot qui me vient à l’esprit, particulièrement dans le contexte de la pandémie… qui perdure.

Le mouvement de la pleine présence dans nos écoles m’amène, moi aussi, à vivre des moments de profonde gratitude. Ainsi, je remercie les membres du personnel de notre district scolaire qui font preuve d’engagement et de dévouement exemplaires, alors que nous vivons une année hors de l’ordinaire.

Cette Semaine d’appréciation de l’éducation est l’occasion de reconnaître la passion et le travail du personnel scolaire et préscolaire, et ce, dans toutes les catégories d’emplois, qu’il s’agisse du personnel de la petite enfance, du personnel enseignant, des chauffeurs d’autobus, des concierges, du personnel de soutien à l’apprentissage ou de soutien administratif.

C’est aussi l’occasion de reconnaître la contribution de tous les acteurs du milieu de l’éducation, y compris vous, les parents, qui jouez un rôle de premier plan dans l’éducation de vos enfants. Vous êtes d’ailleurs les premiers éducateurs de vos enfants et vous occupez une place importante tout au long de leur parcours
scolaire, allant des années préscolaires jusqu’ à la 12eannée. Je vous en remercie !

Monique Boudreau
Directrice générale
District scolaire francophone Sud


Célébrons ensemble cette Semaine d’appréciation de l’éducation !

Importante mise à jour à consulter


Chers parents, tutrices et tuteurs,  

Il est très important de consulter cette infographie de Santé publique qui contient une importante mise à jour dans les mesures en lien avec l’auto-isolement.

Surtout, voir les sections suivantes :

  • Qui doit s’auto-isoler ?
  • Je n’ai pas voyagé, dois-je m’auto-isoler ?
  • Limiter les contacts avec les autres personnes.


Alerte COVID à télécharger

Par ailleurs, Alerte COVID est l’application gratuite de notifications d’exposition du Canada. L’application permet de vous aviser en cas d’exposition potentielle à la COVID-19 avant même l'apparition de symptômes. Vous êtes encouragés à télécharger cette application qui pourrait prévenir des éclosions et protéger votre santé et celle de votre famille.  

Téléchargement de l’application à partir d’ici

Que vous soyez dans une région en phase orange ou rouge, il est important de suivre les mesures sanitaires en place pour diminuer les risques de propagation de la COVID-19. Comme on a pu le constater, la situation peut rapidement changer et forcer le passage d’une phase à l’autre ou même le confinement.

Le District scolaire francophone Sud vous remercie de votre précieuse collaboration !

 

Collaboration spéciale: Alexi Melanson, élève de 11e année

Selon plusieurs, les chanteurs, les groupes et même les DJs obtiennent la majorité des louanges de tous les succès reliés à la musique que nous écoutons. Par contre, les producteurs représentent la vraie pierre angulaire de la réussite de chaque projet musical. Ils conçoivent les rythmes, les notes et les accords des pièces de musique. Alors, que faut-il pour devenir producteur de musique? Comment choisir les matériaux et les logiciels et quelles sont les erreurs à éviter en tant que producteur débutant?

Vous souhaitez devenir producteur de musique, mais vous ne savez pas par où commencer? Que vous soyez amateur de rock, jazz, country ou hip-hop, dirigez-vous vers les spectacles qui jouent le son de votre choix. Écoutez des émissions de radio ou des balados de théorie musicale. Trouvez des mentors expérimentés qui peuvent vous guider à travers les étapes de création de votre configuration de production et vous donner des commentaires constructifs par rapport à vos projets. Vous pensez peut-être que vous devez maîtriser instantanément les modèles et les phrases de séquence, mais la vérité est plus simple: être techniquement doué est un énorme avantage, mais la passion et la volonté d'apprendre t'aideront à plus long terme.

Il est facile de remplir votre studio avec plusieurs trucs coûteux, interfaces audio, contrôleurs MIDI et microphones. Cependant, comme débutant, il n'est pas nécessaire de se lancer immédiatement dans l’achat de multiples équipements. La première étape pour tout producteur est généralement de choisir la station de travail audio numérique qui répond le mieux à ses besoins. Débuter avec celle-ci est toujours une bonne première étape, car elle est abordable et deviendra la pièce maîtresse de votre studio.

Faire ses premiers pas dans la production musicale peut être intimidant, mais les erreurs font partie du processus d'apprentissage. Ceci étant dit, il n'y a rien de mal à prendre des risques et d'essayer de nouvelles techniques. Quelques erreurs courantes qui peuvent se produire en tant qu’apprenti incluent:


- Diffuser de la musique non polie. Le contrôle de la qualité est très important, en particulier dans vos projets débutants.

- Passer trop de temps à collectionner des échantillons et des plug-ins VST (virtual studio technology) que vous n'utiliserez possiblement pas. Il vaut mieux perfectionner des plug-ins internes de la station de travail audio numérique de votre choix, plutôt que d’avoir 60 instruments VST supplémentaires inutiles.

- Produire des chansons trop complexes. Pensez simple, gardez vos mélodies claires, chaque instrument a son rôle.

Tout compte fait, vous allez commettre diverses fautes lors de votre parcours dans l'industrie. Cela va vous ralentir, mais n'hésitez pas à apprendre de vos erreurs et de vous concentrer à devenir un meilleur musicien. Les plateformes telles que SoundCloud, YouTube et Spotify rendent la musique universellement accessible pour tous les amateurs de musique. Utilisez ces ressources à votre avantage. Créez-vous un plan concret, trouvez le genre qui correspond à votre goût et pratiquez jusqu'à ce que vous deveniez un expert de l'industrie de la musique.




NOTE: Cette initiative vise à donner la chance à nos élèves de publier davantage et à devenir des citoyen.nes plus engagé.e.s dans leur communauté et s'inscrit dans le Plan d’éducation de 10 ans du secteur francophone du Ministère de l'éducation et de la petite enfance du Nouveau-Brunswick.

Test update