Centre scolaire Samuel-de-Champlain

506-658-4613
MENU

Le tournoi de hockey Denis-Cormier a rassemblé 22 équipes venues de toutes les régions de la province du 26 au 28 janvier. Cette année, le tournoi a accueilli 16 équipes dans la division AA et 6 équipes dans la division AAA.

À noter que la 6e édition du tournoi Denis-Cormier a été identifiée comme étant le plus grand tournoi de hockey interscolaire de la province composé exclusivement d’écoles du Nouveau-Brunswick pour la saison de 2023-2024.

Page marquante dans l’histoire du tournoi : deux écoles francophones en tête

Dans la division AA, l’école Sainte-Anne de Fredericton a émergé comme équipe championne avec une fiche parfaite. L’équipe a remporté la finale 3-0 contre la Harrison Trimble High School de Moncton.

Dans la division AAA, l’école Clément-Cormier a remporté les honneurs par la marque de 4 à 2 contre les champions en titre, la Kennebecasis Valley High School de Quispamsis. À noter que ces équipes se sont affrontées lors de la ronde préliminaire du tournoi et ont fait un match nul de 1 à 1.


Hommage à un ancien Jaguars : Prix remis pour la deuxième année consécutive

 

Le prix du meilleur marqueur a été remis pour la deuxième année consécutive. Ce prix est en mémoire de Jonathan Donovan, ancien élève du Centre scolaire Samuel-de-Champlain et joueur pour l’équipe de hockey des Jaguars.

Cette année, le prix Jonathan-Donovan a été décerné à Jackson Rector de la Carleton North High School (Florenceville-Bristol) et Carter MacNeill de la Kennebecasis Valley High School (Quispamsis).


Prix Jonathan Donovan AAA19 Jackson Rector


Hommage à Denis Cormier

Le tournoi Denis-Cormier porte le nom d’un homme très spécial. Un individu joyeux qui connaissait vraiment la valeur de la vie. Denis Cormier était généreux de son temps et croyait fermement à l’importance de donner au suivant. Leader au sein de sa communauté, il aimait rire et était le plus grand admirateur de ses deux fils qui pratiquaient de nombreux sports.

En son hommage, ce tournoi offre une expérience plaisante où la collégialité, l’amitié et la passion du hockey sont de mise. C’est un événement qui va au-delà de la compétition sur la glace, promouvant les valeurs humaines et la camaraderie, reflétant ainsi l’esprit de Denis Cormier qui continue à vivre à travers ce tournoi mémorable.




La 6e édition annuelle du Tournoi Denis-Cormier arrive à grands pas. Pour cette édition, qui aura lieu les 26, 27 et 28 janvier 2024, le tournoi est composé de 22 équipes masculines de hockey scolaire néobrunswickois du calibre AA et AAA. Ce tournoi, fortement convoité, est l’un des plus gros tournois de hockey scolaire masculin du Nouveau-Brunswick pour la saison 2023-2024. Des équipes des quatre coins de la province, provenant des écoles francophones et anglophones, se rendront à Saint John dans le but de mettre la main sur la bannière du tournoi et de voir leur nom inscrit sur la coupe Denis-Cormier.

Les équipes participantes sont :

 

Capture tableau équipes tournoi Denis Cormier



Le tournoi porte fièrement le nom de Denis Cormier : un leadeur dans sa communauté, il était un homme joyeux, généreux de son temps et qui croyait dans l’importance de donner à son prochain. Pour ces raisons, la communauté francophone du grand Saint John, offre un tournoi plaisant où la collégialité, l’amitié et la passion du hockey sont de mise. « Nous avons hâte de vous voir dans la belle région de Saint-Jean à ce tournoi de hockey rassembleur » de dire Dominic Girard et Monique Daigle, les co-présidents du tournoi.



Collaboration spéciale: France Maillet


Quand on parle d’écoles communautaires entrepreneuriales, on parle entre autres d’apprentissage par des projets réalisés par des élèves. C’est l’avenir de l’éducation, afin de s’adapter à la société, qui est en constante évolution. Mais voilà que les écoles pourraient s’avérer être également une réelle solution pour se mettre en « état d’action climatique » face au réchauffement de la planète! Et !mpact 6-8 du Centre scolaire Samuel-de-Champlain de Saint-Jean a démarré la semaine dernière les choses en grand avec pas moins de 130 projets petits et grands!

IMG 6806 

Au total, les quelques 230 élèves de la 6e à la 8e année du Centre scolaire Samuel-de-Champlain ont proposé pas moins de 130 projets touchant de près ou de loin le thème de l’environnement à l’école ou encore dans la communauté. Si certains proposaient d’ajouter des abreuvoirs, afin de réduire les bouteilles de plastique jetables, d’autres proposaient des solutions pour réduire les algues bleues dans nos cours d’eau, allant même jusqu’à repenser notre agriculture, trop intensive et dommageable pour l’environnement. D’autres projets proposaient de construire des habitats pour des animaux ou des insectes polinisateurs, d’installer des séchoirs peu énergivores pour éliminer le gaspillage de papier, de sensibiliser les gens aux effets climatiques sur nos rivières et auprès des pêcheurs, etc.

C’est ce que l’on appelle l’apprentissage expérientiel, c’est-à-dire d’apprendre les matières présentes dans le curriculum scolaire via des projets, des expériences authentiques et des observations de la vie. Bon nombre de projets proposaient ainsi une approche entrepreneuriale à vocation sociale (ou consciente), afin de rendre nos élèves engagés dans leurs apprentissages et dans leur communauté.

« Nos jeunes seront confrontés à plusieurs défis dans un futur rapproché. Si nous pouvons faire en sorte qu’ils puissent croire qu’ils sont capables d'avoir un impact dans leur communauté, et leur montrer comment des gens actifs, engagés et capables d'exercer leur pensée critique, ils seront en mesure de nous aider à affronter collectivement tous les défis sur notre route! C’est important pour nous de leur montrer qu’il y a des solutions et de l’espoir en leur donnant des outils pour bâtir un meilleur futur possible » de renchérir William Duncan, l’un des enseignants de 8e année derrière le projet !mpact 6-8.

Bref, la graine a été semée avec !mpact 6-8 et espérons que d’ici quelques années, nos écoles seront au cœur de notre stratégie nationale, afin de s’adapter aux défis de la vie, qu’ils soient environnementaux, sociétaux ou autres!


IMG 6804Logo Un Pas Vert CG 01 02


Décembre est arrivé et Moyenne Rig, le groupe country bluegrass acadien formé d’élèves de la 11e année du Centre scolaire Samuel-de-Champlain de Saint-Jean, propose une chanson qui risque d’égayer vos réveillons des Fêtes : Le père Noël est gros!

La chanson « Le père Noël est gros », écrite il y a 10 ans par M. Daniel Ouellette, ancien membre de Tradition qui enseigne au Centre scolaire Samuel-de-Champlain de Saint-Jean, attendait le bon moment et les bons interprètes pour livrer son message. Martin Bourque, Jeremy Richard et Noah Ouellette, les membres de Moyenne Rig, avec leur joie de vivre naturelle et leur charisme, étaient les personnes toutes désignées pour donner vie à cette chanson, qui deviendra sans contredit votre nouveau coup de cœur des Fêtes.

Et nous avons tous besoin de sourire, particulièrement cette année, avec tout ce qui se passe dans le monde.

« On souhaite que tout le monde aime la chanson et veuille la chanter avec nous », de nous confier Martin.

Alors sans plus tarder, voici votre nouveau classique des Fêtes, « Le père Noël est gros », qui est disponible sur toutes les plateformes de diffusion de musique en continu et sur YouTube.

Rappelons que Moyenne Rig sera en spectacle ce vendredi 1er décembre dès 18 h 30 pour donner le coup d’envoi à l’évènement Plaisirs sur glace à Dieppe, un spectacle extérieur gratuit donné au même endroit que le Mercredi Show. Qui sait, peut-être y entendrez-vous la chanson?

« On a hâte de lancer les festivités des Fêtes ce soir à Dieppe, ça va être une belle expérience ! », de conclure Jeremy et Noah.






Le monde de l’éducation se transforme rapidement au Nouveau-Brunswick et ailleurs dans le monde. Le Centre scolaire Samuel-de-Champlain (CSCSC), avec les autres écoles du District scolaire francophone Sud (DSFS), fait partie des leaders de ce changement, rien de moins! Et c’est pour s’adapter à cette nouvelle réalité, de même qu’à son impressionnant nombre d’élèves (plus de 815 en septembre 2023), que le CSCSC a entamé le 21 novembre dernier une vaste consultation publique dans le but de se doter d’une nouvelle mission et d’une nouvelle vision.

38 ans après l’inauguration du CSCSC, c’est dans une cafétéria bien remplie que plus d’une centaine d’élèves, de membres du personnel de l’école, du DSFS, de la SANB, de l’ARCf de Saint-Jean et de son service de garde, de même que des représentants de la communauté saint-jeannoise, ont collaboré afin de doter la seule école francophone maternelle à 12 de la grande région de Saint-Jean d’une nouvelle mission et vision éducatives adaptées au 21e siècle. Même la mairesse Donna Reardon et le conseiller John MacKenzie (quartier 2) étaient de la partie!

« Nous voulons appeler la grande famille saint-jeannoise à collaborer avec nous dans une vision commune du Centre scolaire Samuel-de-Champlain. Car dans le monde d’aujourd’hui et de demain, l’éducation est, et sera, davantage une responsabilité partagée avec sa communauté », de nous confier le directeur de l’école, M. Eric Levesque.

Au cours des prochains mois, le fruit de cette consultation sera analysé et retravaillé; la version finale du document sera présentée en grande pompe à la communauté d’ici la fin de l’année scolaire 2023-2024.

« Nous sommes extrêmement fiers de la collaboration témoignée lors de notre consultation. Mon souhait maintenant est que cette belle collaboration devienne une culture encore plus vivante dans le monde de l’éducation », de conclure M. Levesque.



La 10e édition du Salon du livre de Saint-Jean s’est terminée le vendredi 17 novembre dernier. Si l’évènement célébrait la passion de la lecture et des livres en français, il a souligné le départ de la présidente et co-fondatrice du Salon, Mme Mireille Mercure, qui prendra en décembre une retraite bien méritée.

Mireille Mercure, directrice générale de la bibliothèque Le Cormoran, présidente et co-fondatrice du Salon du livre de Saint-Jean, prendra une retraite plus que méritée dans les prochaines semaines, après plus de 32 ans à œuvrer dans le milieu des livres. La native du nord de l’Ontario aura certainement marqué la communauté saint-jeannoise par sa passion pour le français et les livres. Mireille s’est d’ailleurs assurée dès son entrée en poste d’avoir une bibliothèque publique et scolaire forte et jouant un rôle vital de construction identitaire et de passeur culturel, deux éléments essentiels pour une communauté en situation doublement minoritaire comme la nôtre.

À titre d’exemple, rien que pour le Salon du livre, l’évènement a accueilli au-delà de 15 000 visiteurs au cours de la dernière décennie, en plus d’offrir à la communauté franco-saint-jeannoise des dizaines de milliers de livres en français et d’organiser des rencontres scolaires et communautaires avec plus d’une centaine d’autrices et d’auteurs francophones de partout au pays.

La 10e édition n’a pas fait exception aux années précédentes, puisqu’elle a accueilli des autrices et auteurs populaires auprès des jeunes : Jocelyn Boisvert, Denis Boucher, Marie-France Comeau, auxquels se sont ajoutés Paul Bossé, Jean Brodeur, Samira Farhoud, Félix Perkins et Eric Kennedy.

Nouveauté cette année, la soirée poésie a résonné dans plusieurs langues sous le thème « Les langues se délient ». Au menu, un doux mélange de chansons et de poésie livrées dans plusieurs langues. Bref, la musicalité était au bout des mots. Et au milieu de toute cette belle mosaïque du cœur, l’artiste Sean Bourque a créé une peinture en direct; les profits de la vente de son œuvre serviront à financer un atelier avec l’artiste en arts visuels Hala Hali en février prochain.

Merci à tous les partenaires, aux bénévoles et bien sûr aux visiteurs, qui ont fait de cette 10e édition un succès sur toute la ligne et dans plusieurs langues!


 

Plus de photos sur notre page Facebook: https://www.facebook.com/SamdeChampion

Test update